9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 12:16

 

Description du métier :

Il est rare qu'une profession suscite autant la sympathie et le respect ! L'infirmier soigne les malades et s'occupe de leur bien-être. En hôpital, en entreprise ou en libéral, toutes les formules offrent d'excellents débouchés.

 

 

Conditions de travail (lieu, horaires, déplacement...)

Grande disponibilité

De jour comme de nuit, le week-end comme les jours fériés, l'infirmier assure une continuité de services. Ces astreintes sont une des caractéristiques du métier, même si les conditions de travail varient en fonction du lieu d'exercice : hôpital, clinique, centre médico-social, dispensaire, Samu social, association humanitaire...

Surtout à l'hôpital

Près de 75 % des infirmiers exercent à l'hôpital, 15 % dans le domaine libéral et 10 % dans les établissements scolaires, les services de protection maternelle et infantile (PMI) ou ceux de la médecine du travail. Dans tous les cas, l'infirmier doit posséder une certaine résistance physique et nerveuse pour supporter des situations parfois difficiles.

 

 

Salaire :

Infirmier / Infirmière
1 400 € à 2 300 €

Infirmier libéral / Infirmière libérale
3 100 € en moyenne

Infirmier de bloc opératoire / Infirmière de bloc opératoire
1 600 € à 2 500 €

Infirmier anesthésiste / Infirmière anesthésiste
1 600 € à 2 800 €

Infirmier cadre de santé / Infirmière cadre de santé
1 700 € à 2 900 €

Puéricultrice / Puériculteur
1 600 € à 2 500 €

Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009.

 

 

Accès au métier (études, formation, diplôme...)

Le diplôme d'Etat d'infirmierdonne accès à des carrières variées. Les possibilités d'évolution ou de reconversion sont multiples.

Le diplôme d’Etat d’infirmier, indispensable pour exercer, se prépare en 3 ans au sein d’un IFSI, Institut de formation en soins infirmiers ou en apprentissage dans un CFA (centre de formation d’apprentis). La formation est accessible sur concours aux candidats âgés de 17 ans minimum et titulaires du bac (de préférence un bac général ou ST2S).
30 728 places, dont 6 540 en Ile-de-France sont allouées pour 2010-2011.

A noter : les auxiliaires de puériculture et les aides-soignants justifiant d'une expérience professionnelle d'au moins 3 ans bénéficient d’une dispense de certaines unités d’enseignement sous réserve d’avoir réussi un examen d’admission. De même, les titulaires d’un diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute ou d’ergothérapeute ou de pédicure-podologue ou de manipulateur d’électroradiologie médicale ou, pour les étudiants en médecine (admis en 2e année du 2e cycle des études médicales ou, les étudiants sages-femmes (1re année validée) bénéficient d’une dispense de la 1re année d’études d’infirmer sous réserve d’avoir passé avec succès une épreuve écrite.

Au cours de sa carrière, l'infirmier pourra se spécialiser et obtenir, en 2 ans, le diplôme d’Etat d’infirmier de bloc opératoire (DEIB) ou d’infirmier anesthésiste (DEIA) ou de puéricultrice(en 1 an).

L’infirmier peut devenir également cadre de santé, après 4 ans d’expérience professionnelle.



Références des documents (au cdi, sur internet...)

Onisep

Les métiers.net

Publié par Younès Makhlouf 3e3 - dans Orientation
commenter cet article

commentaires